Quelle est l’expertise d’un horloger ?

Une montre portée et conservée durant des années subît automatiquement un bon nombre de chocs, rayures ou réparations diverses, et un amateur peut facilement négliger des éléments essentiels susceptibles de réduire la valeur du bien. Les compétences d’un expert constituent à ce titre une des professions centrales dans le domaine de l’horlogerie, et démontrent alors l’intérêt de faire appel à un spécialiste afin de prendre en charge les opérations.

Le rôle de l’horloger

L’horloger est un professionnel habilité à créer, ajuster, monter et réparer les différents types d’appareils de mesure du temps (horloge, montre, réveil, etc.). L’expertise d’un horloger est sans appel concernant les étapes de création et celui-ci sera évidemment capable d’assembler précisément l’intégralité des pièces qui composent un objet. Il sera d’autant plus capable de cerner et résoudre tous les types de dysfonctionnement d’un système et fabriquer les pièces non disponibles sur le marché.

Un horloger figure également au sein d’un réseau de professionnel et fournisseurs afin de le permettre de s’approvisionner en ressources nécessaires à la fabrication. Ce dernier apporte son expertise et conseils pratiques à ses clients lorsqu’il travaille en boutique ou dans une grande surface.

Horloger : un métier de précision

Un professionnel en horlogerie opère souvent seul dans un atelier pour réaliser la fabrication ou la réparation des commandes effectuées par les clients. Le travail n’est néanmoins pas lié à des conditions de sédentarité, et peut facilement amener l’horloger à se déplacer au domicile des individus faisant appel à ses talents pour intervenir sur des appareils imposants et fragiles tels les horloges.

Le cœur du travail est, quant à lui, très minutieux et requiert la mise en œuvre d’une batterie de test et de vérification à chaque stade des opérations. En effet, les instruments d’optiques utilisés sont performants en permettant d’améliorer l’habilité manuelle, mais demandent en revanche un espace débarrassé de toutes poussières et éclairé par une lumière artificielle. L’horloger intervient ensuite avec des pinces fines à ressort pour saisir les pièces légères et extrêmement petites. Les horaires demeurent réguliers bien que certaines périodes de l’année sont toutefois susceptibles d’engendrer du travail supplémentaire.

Devenir horloger, quelles études ou formations choisir ?

La voie pour devenir horloger n’est pas unique, différents diplômes et parcours sont notamment en mesure de mener au métier. Un CAP horlogerie et un bac +3 mention instrument donnent la possibilité d’intégrer le domaine de l’horlogerie et il existe même des certificats pour les personnes déjà en activité. Un horloger peut tout à fait devenir technicien horloger durant sa carrière, et il sera ainsi capable de se spécialiser dans certains modèles spécifiques ou s’installer directement en tant que bijoutier-horloger.

Quels points vérifier avant d’acheter une montre ?
Comment vendre sa montre ?